test


LA VIDEO DU TRAIL HIVERNAL 2018

Course d'orientation de nuit, la Mégalonight (Azay le Rideau) est un RDV attendu des orienteurs (ou non orienteurs) du club. pour cette édition, un peu moins de fréquentation côté XTTR, par rapport au cru 2015, sur le parcours long mais ils ont pas fait dans la dentelle !

Dracula doit faire peur aux filles puisque seuls les mecs ont fait le pari de passer la nuit dehors.

Deux équipes qui n'amusent pas la galerie :

- Cyril Heurtault et l'increvable Fab ;

- Cyril Chouvy, son ex-claquage au mollet et Steve.

big_M_C3_A9gal_27O_2016_0674Départ 22H, les nordistes arrivent à rapidement définir leur ordre pour tourner les 87 balises, les 2 auvergnats peaufinent un plus et partent quasiment les derniers. La nuit va être longue, il vaut mieux perdre 5 minutes à optimiser l'itinéraire que 20 à courir n'importe où ... en même temps, l'un n’empêche pas l'autre

L'épais brouillard accentue la difficulté : on ne voit pas à 20m et on a du mal à estimer les distances.

Au bout de 30 minutes, le gros du peloton (15 équipes seulement sur ce défi) quadrille un bout de forêt, purée mais où qu'ils l'ont planquée c’te balise?!

Nous trouvons miraculeusement le poste. Cyril Heurtault ne sent pas de faire l'orientation seul dans ces conditions écossaises ; « Les gars, on peut le faire avec vous? » Steve : "OK, pas de soucis, mais accrochez-vous on est en cannes!". Effectivement ça avance plein pot, de bons choix d'itinéraires, des sorties de poste à Mach 2, des relances, des azimuts de chatards et les traditionnels ratissages à cause de trop grandes approximations.

big_M_C3_A9gal_27O_2016_0675Tous les 4 nous ferons toute la course ensemble :

- Steve qui donne le gros rythme, les choix d'iti et fait le gros de l'orientation ;

- Cyril H qui tire la langue mais s'accroche avec un super mental et parfois aide lorsque l'on est sur zone ;

- Cyril C et Fab qui vont pointer les postes, font fonctionner leurs yeux bioniques pour visualiser la balise au milieu de la brume et tentent de regarder la carte quand ça avance à moins de 6km/h.

Voilà dans les grandes lignes. Sinon pour les détails et record :

Chutes : Cyril C 17, Steve 12, Cyril H 6, Fab 2

Caca mou : Cyril C 4, Steve 2 (dont un au pied d'une balise). Cyril aura fait son petit joueur en ne voulant pas faire sa commission du haut d'un mirador alors qu'on l'encourageait tous.

Tous c'est relativement bien passé, l'erreur c'est que Steve bien en forme a mis les co-équipiers dans le rouge et du coup était un peu seul pour l'orientation. Alors qu'en réduisant le rythme, les 3 autres mousquetaires auraient pu contrôler, corriger et ça aurait été mieux : nous rentrons avec 2H d'avance et 86 balises.

Coquine de balise 218 dont personne ne s'est rendu compte qu'on ne l’avait pas prise! Sans cela nous aurions fait un et deux haut la main mais une équipe arrive à tout prendre en 9H et nous passe donc devant ... partie remise à 2017 avec des points d'améliorations tout trouvés.

Le principal, c'est de se faire plaisir et apprendre. Le bon cageot de fruits bio et locaux nous a bien fait plaisir. Merci à l'organisation pour ce rendez-vous annuel bon enfant.

 A la demande générale, la réponse des filles aux garçons !

C’est vrai, cette année, nous l’étions pas sur la traditionnelle Dracula ! Il faut reconnaître que pour une fois, Maddy n’avait pas fini aux urgences la veille, séchant pour l’occasion son repas de Noël du boulot (ah ! c’est beau l’abnégation et l’esprit d’équipe !) mais cumulait tout de même trois grippés à la maison… et que Cécile, en plus d’un an de plus, avait déjà une nuit blanche et sportive à son actif en décembre… Mais surtout, ces dames avaient eu le nez creux en prévoyant que le froid et le brouillard compliqueraient en effet quelque peu la partie de chasse au trésor cette année !

big_M_C3_A9gal_27O_2016_0474Sur la Cendrillon, donc, s’alignaient promptement Marraine Maddy et Fillote Cécile J, accompagnées des duos mixtes des « expatriés » David et Caroline, et des disco funky Isabelle et Alex J prêts à vivre la « Saturday Night Fever ».

Suivant la tactique employée, chacun prenait plus ou moins de temps pour peaufiner sa trajectoire « théorique »… s’ensuivait la pratique… pas toujours très pratique ! Visibilité raccourcie pour tous, quelques trajectoire hasardeuses, voire même parfois complètement pifométriques pour se raccrocher à un chemin, des « tout droit » bien à droite, et quelques balises trouvées avec l’aide de nos amis Papa Ours et l’Univers !

David et Caro, malheureusement handicapée par des nausées à mi-course, rentraient au ralenti… en oubliant de nous dire qu’ils avaient gazé à donf dans la première moitié ! Quoi qu’ils en disent, une belle deuxième place les attendait à l’arrivée.

Pour les filles, le résultat était mathématique : à raison de 13 balises par coéquipière, une équipe de deux terminerait obligatoirement derrière une équipe de trois ! Bon d’accord, l’excuse est discutable mais on a bien rigolé quand même J, avec une p’tite pensée émue pour nos petits camarades auprès des « trous en formation » de la rue de la Pucelle et surtout, surtout…. au moment de nous glisser, sans regrets et surtout sans bouder notre plaisir… dans un vrai lit pour le reste de la nuit !big_M_C3_A9gal_27O_2016_0902

Une nouvelle formule s’annonce en 2017 avec l’organisation par le COTS… à tester !

Et pour la Saturday Nigth Fever, il y avait un peu trop de fumée sur la piste de danse. Malgré tout, avec Isa, nous avons trouvé pas mal de balises et surtout on ne s’est pas perdus ! Nous sommes heureux de notre prestation, sans chercher de calculs scientifiques pour comprendre pourquoi on ne finit pas sur le podium comme certaines Farraine et Millote, vous trouverez qui c’est ….. Enfin, vivement la prochaine édition.

Oliv' a trainé son fils Aubin sur la formule "cendrillon" - 22h à 00h . un beau duo pére-fils ..  : "  La Rhône orientation et la CO à Charroux avaient bien plu à mon fils, je lui ai donc proposé de partir une nouvelle fois à l'aventure en ma compagnie.
La date et le lieu sont fixés, ce sera la MEGALONIGHT la nuit du 17 décembre. J'avais peur jusqu'au dernier moment qu'il se désiste comme il l'a fait pour ce compte rendu mais non il était bien avec nous dans l'auto sur le coup des 13h en direction d'Azay le Rideau. Après nous êtes installés dans notre chambre d'hôtel, nous voilà partis pour récupérer dossards et petit présent.
big_M_C3_A9gal_27O_2016_0494Pas trop le temps de se poser qu'il est déjà 20h les cartes à la main. J'applique la stratégie à Steve, couper la carte en deux et tourner autour, c'est parti...
les premières balises sont assez simples, il y a beaucoup de monde. Aubin ne parle pas trop, mais je l'entend quand même : il doit respirer pour moi.
Les balises s'enchaînent mais on jardine beaucoup dans un brouillard assez épais. A la mi temps, la fatigue faisant, on décide de basculer sur le retour, on passe à côté de certaines balises involontairement il faut jouer au maximum avec la boussole.
A l'arrivée, grosse satisfaction, pas de pénalité et 22 balises sur 33. Nous sommes contents et affamés, on se jette sur le jambon braisée et coco avec la ferme envie de remettre ça en 2017.

Actu Steve, Cécile et Oliv'