XTTR63 - 27/28 fev : CO parisienne
test


LA VIDEO DU TRAIL HIVERNAL 2018

Ce weekend, pour changer avec Caro, on va faire un peu de CO. Et le programme va être chargé. Au menu : entrée, plat, dessert pour moi ; et Caro qui surveille sa ligne restera sur plat dessert ! 

 

En entrée, une nocturne au score en forêt de Vincennes organisée par le POS (Paris Orientsport). Je m’élance dans les tous premiers après 1h15 de route dans les bouchons. La limite pour rentrer est d’1h10, moins que mon temps de trajet en voiture ! N’empêche qu’il va falloir se remuer, parce que le parcours optimal est annoncé en 11 bornes, gloups… Finalement, ça passe en 1h02 et tous les postes sont pris, cool ! En plus, je me classe second sur une quarantaine de coureurs, youhou ! Le retour maison se fait en 40 minutes seulement (cherchez l’erreur), et les jambes ont perdu quelques points de vie dans cette entame de weekend… Ca promet pour la suite.

 CR_weekend_Parisien_de_CO_dpart_en_masseLe lendemain, pour le plat principal, on court à nouveau dans le bois de Vincennes et son réseau de routes, allées, pistes, chemins, sentiers et sentes si caractéristiques et qui obligent à une vigilance énorme. L’extrait de carte est différent de la veille mais c’est surtout le format qui change : moyenne distance de 6,5 km : ça va watter ! Je pars 2’ après Caro et ne peux pas m’empêcher de lui mettre un peu la pression. Ca marche plutôt bien puisqu’elle va visiter un centre équestre avec randonnée à dos de poney avant de réellement partir dans la bonne direction. Du coup, je la vois en ligne de mire peu après mon départ. A partir de là, l’objectif est clair : poinçonner la première balise avant elle, ce qui me donnerait gratos une raison de me moquer. Mais elle a senti ma présence dans son dos et se met à turbiner comme une folle. Elle finit par arriver avant moi de quelques millisecondes à ce tant convoité premier poste. Vexé je la double, et je pense qu’elle m’a fait la tête parce que je ne l’ai plus revue ensuite.

Les jambes sont un peu justes pour courir une moyenne si rapide après la course de la veille et je bloque au niveau du cardio, c’est frustrant. D’autant que j’arrive 6ème dans un mouchoir de poche avec les gars juste devant. Caro quant à elle arrive 16ème sur une petite vingtaine de coureurs. Elle est efficace dans son orientation mais a du mal à anticiper la suite, sans doute la faute à tous les « coucou la voilà » qui ne manquent pas de soulever leur grand manteau au passage de la donzelle.

Jour 3, vient l’heure du dessert. Et il promet d’être copieux et bourratif, un peu comme les desserts Aveyronnais. C’est le ROP (raid orientation Paris) qui se colle à l’orga cette fois pour nous concocter une longue distance avec départ en masse dans le très célèbre parc de le Courneuve (THE espace vert du 93, le seul, l’unique). Le parc est suffisamment grand pour tracer un circuit de 8,9 km pour Caro et 14,6 pour moi. Ca va piquer…

Évidemment, qui dit départ en masse dit baisse de 72% du QI des orienteurs sur la ligne de départ, et c’est donc à l’allure allègre de 20 à l’heure et des brouettes que nous partons gambader dans le parc. En plus si on veut espérer faire quelque chose, pas le choix, il faut rester au contact de la tête de course pour pomper un peu sur leurs solutions. Finalement, des groupes se forment mais ne se déforment jamais totalement. Sur les 35 postes du circuit, j’aurai couru au contact d’autres coureurs (et donc à fond) du 1 au… 35 ! A ma grande surprise, les jambes sont plutôt au rendez-vous et je tourne le circuit en 18km pour 300m+ et 1h33. Caro a bien les cannes aussi et se plait dans ce style de terrain avec énormément de détails et qui exige donc de simplifier la carte mais qui permet toujours de se recaler au cas où. Elle donne régulièrement des postes aux concurrents et s’amuse à prendre plus de dénivelé que ce qu’il faudrait parce que le parc est trop plat à son goût. Côté résultats, elle se classe 22ème scratch sur 61 mais surtout 9ème femme sur presque 30 coureuses. Et je termine 8ème sur une petite cinquantaine de coureurs, bien satisfait.

Au bilan du weekend, du volume de course et de balises pour tous les deux qui prépare bien pour la suite de la saison. 20 km et 39 balises pour Caro ; et 38km et 70 balises pour moi.

 Actu David V