test


LA VIDEO DU TRAIL HIVERNAL 2018

La cyclo Les Copains-Cyfac, c'est plus qu'une épreuve, c'est une institution !  Et ce n'est pas la pluie, ni la fraicheur de ce 2 juillet à Ambert ni le brouillard aux sommets qui vont gâcher la fête sur cette 30e édition ....qui porte bien son nom !!!

1500 personnes partent malgré tout à l'assaut des parcours de 155, 115 et 92 kilomètres ce dimanche matin. Parmi tout ces beaux cyclistes aux beaux vélo, on retrouve quelques affûtés XTTR , jambes épilées, tenues adaptées, coiffés, caleçon moulé et casque VTT sur la tête :

copains_4
  • Cécile B, peur de rien qui a retrouvé pour l'occasion son vélo qu'elle n'avait pas vu depuis .. 8 ans,
  • Cécile J l'ancienne Pro du vélo qui nous donne quelques conseils de pro,
  • Aline au dossard 500 classée dans les favorites,
  • Caro C qui inaugure ses nouvelles chaussures de route,
  • Steve, aussi dans les favoris, mais le seul pas épilé,
  • Oliv'S  qui se prend pour Romain bardet en tenue AG2R,
  • Erwan, tout d'Orange vêtu et bien épilé par contre,
  • Gilles, l'expert et le coatch sportif du groupe.

Le départ est donné par  notre président de région Laurent Wauquiez .Un petit salut à la foule (et au président :-) )et c'est parti pour une belle balade autour du pays d'Ambert .

Le départ est un peu long , 2500 cyclos à faire passer sous une même arche, ça prend du temps! Mais pas de coups de coude, ni de pieds, personne ne tombe et nous voilà calé au vélo et c'est parti, chacun à son rythme !!  Les 10 premiers km sont plutôt ascendants mais cela permet d'étirer le peloton  au km 20 chacun choisit sa voie : les filles et Erwan basculent sur le 115 km et les gars sur le 155 km.

1er grosse difficulté du parcours : le col de Chansert, 13 km d'ascension mais au sommet la récompense vaut le coup : ravito avec sandwich à gogo , ambiance Tour de France , coin pipi, ....Il fait quand même un peu frisquet alors on traine pas trop et on repart. 10 km de descente la tête dans le guidon, sur une route fermée à la circulation , c'est bon ça ....!

A peine le temps de se remettre et de refaire le tourner les jambes que vient la 2e difficulté du jour : le fameux col des Supeyres, 14 km d'ascension avec une pente à 7% !!

Si la montée se fait tranquille, ça grince un peu à l'arrivée, le brouillard fait son apparition et les premiers du 155 km nous doublent juste avant le sommet (impossible de se mettre dans leur roue d'ailleurs, j'ai essayé pourtant, on m'a dit que ça aidait pour avancer !!!) !!

Voilà le sommet, et comme le précisent bien les panneaux, c’était l'avant-der ... il nous reste encore 50 km, un nouveau ravito/sandwichs, puis descente (la tête dans le guidon) ! Vient la fameuse dernière montée puis ce sont les derniers 20 km ! Un profil descendant (avec une jolie côté au milieu), un bitume lisse comme un billard, une ambiance de folie .. bref faut envoyer du lourd !!

Derniers km avant l'arrivée à Ambert, dernière ligne droite, les pavés, la ligne d'arrivée, le bip de fin, la fleur du bénévole .... et voilà j'ai fini ma 1ere cyclo de 115 km  !!!

Aline et Cécile sont arrivécopains_3es 10 min plus tôt. On attend Cécile B, et les gars qui ont avalé une boucle de 40 km supp avec la montée au col du Béal avant de rejoindre notre parcours.

Résultats :

  • Cécile J et Aline : 5h32 (353/354 sur 355 particIpants)
  • caro C : 5h42
  • cécile B : 6h36
  • Erwan R sur le 115 km : 4h28
  • Steve et Gilles D sur le 155 km : 6h14 (176/177 sur 355)
  • Olivier S  sur le 155 km : 6H57 (270/355)

Une telle épreuve ne pourrait vivre sans ses nombreux bénévoles. Ils étaient 750 sur le parcours à garder le moindre chemin ! Les automobilistes ne bronchent pas, prévenus de l'ampleur de l'épreuve. En tout, sur les 155 kilomètre, on ne croise que très peu de voitures en contre-sens. Les cadeaux et classements sont disponibles rapidement, les diplômes aussi. Quant au repas, rien n'est oublié : de l'apéro au café en pensant par le rouge et la fameuse fourme d'Ambert !

Des Copains-Cyfac, on retiendra avant toute cette grande convivialité, marque de fabrique de l'organisation. L'Auvergne ne regorge pas de cols de haute montagne, mais les parcours sont suffisamment sélectifs, avec des pourcentages raisonnables pour y trouver également son compte au niveau sportif. Tous les ingrédients sont réunis pour faire de l'épreuve l'une des références dans le calendrier national des cyclos.

 

Actu : Caro Ccopains_2