test

AFFICHE_CEZO


 


 


 

J’comprends pas  ! J’comprends toujours pas ce qu’il m’a pris de m’inscrire à cette course !

Parfois lors de soirées plus longues que d’autres (!) on sort une idée débile, tout le monde y adhère et nous v’la...dans la galère.  Mais là même pas. Je me souviens bien m’être inscrit sur la doyenne des courses nocturnes (65 ème édition cette année), et pire...je vois encore mon pote Florent valider la sienne et de dire en cœur « Assurance annulation va c…., inscriptions validées. YES’’ . Les cons.

Du coup on s’était dit, on va faire une bonne prépa...on a déjà fait plus long... çà va l’faire... on va ramener quatre points ITRA, nia nia nia, nia nia nia … !
Sauf que… Rien ne s’est passé comme prévu. Boulot à donf. Déménagement. Dégagement le jeudi soir pour se ramasser à 05h du mat’ , et d’un coup sans crier gare, « Oh P….. C’EST AUJOURD’HUI ».

sainte2Samedi 01 décembre. Départ dans la matinée direction Lyon. Passage à l’hôtel à deux pas de la hall Tony Garnier, petite sieste, collation et direction les dossards.  Tout est réglé au millimètre, retrait dossard, remise du bonnet Odlo à l’effigie de la course, retour par les stands des exposants.  Y’a pas à dire c’est pro !

Re- passage à l’hôtel, on se prépare et on monte dans le car qui nous amène à Saint-Etienne. A partir de là une longue attente commence au parc expo. Tapis de sol, sac de couchage, musique, lecture, alimentation, chacun s’occupe dans son petit coin en attendant 23h30, heure de départ de la première vague de 1500 coureurs. Mais là si tu veux partir «sur » cette vague ben t’as intérêt à être sur la ligne de départ hyper tôt. On a décidé de jouer stratégie, on reste au chaud le plus longtemps possible, on grignote, on boit et au dernier moment on y va ! M…. ! dernier sas ! Départ  00h30 . Les cons.
00h28’14’. Tiens il pleut ! Et il pleut de plus en plus. On bâche. Départ, çà y est c’est enfin parti !

Alors la pluie avec Florent c’était un peu prévisible. Mais là aussi longtemps et aussi fort., c’était nouveau.  Au fil du parcours et des ravitos les abandons se multiplient et les cars se remplissent.  Les Gore Tex commencent à faiblir et là nous devons vite trouver une solution sinon çà va pas le faire.  Perception de sacs poubelle, par forcement très élégants mais au moins nous avons pu poursuivre.

07h00 la pluie s’arrête enfin, le jour se lève doucement, les frontales retournent au fond du sac, et nous nous dépêchons (!) de traverser les villages avant qu’on nous jette des pierres. 

L’aventure se poursuit dans l’humidité et la boue et rapidement nous comprenons que nous ne serons pas à l’heure pour l’apéro. Mais çà on s’en doutait dès le départ, on est pas bons partout mais là on avait été lucides.

Bref après 81 km de course (distance spéciale anniversaire. On a bien fait de venir cette année) il est 15h et nous sommes en vue de l’arrivée que nous franchissons ensemble. Une bise au speaker (c’est la coutume pour les nouveaux) et direction la remise du Tee-Shirt Finisher, de la médaille et du ravito qui n’a plus que le nom tellement y’a plus rien. Les cons.!

Bilan :  Météo moche, mais çà c’est presque normal… Peu de plaisir sur le parcours, mais çà c’est très personnel...excellente organisation, çà c’est vrai….envie de revenir ? Çà non ! J’étais venu chercher 4 points ITRA, c’est fait.  Bon souvenir quand même! ben ouais au final c’était à faire. Belle expérience.

Actu Fabrice T