test

AFFICHE_CEZO


 


 


 

Le Trail des piqueurs,à Saint Jean des Ollières, un classique pour les traileurs au mois de mars avec un parcours varié, technique, sauvage et truffé de passages insolites avec notamment ses fameuses ascensions de pierriers (Coudeloup et le pic de la Garde) et la montée de la cascade de la Cruche en s'aidant de cordes.

Quand on arrive, on sent que tout le village est mobilisé (décoration, banderoles de T-shirt, silhouettes de coureurs...), ça nous met tout de suite dans l'ambiance. Les bénévoles ont même fait très fort en décorant la forêt sur une partie du parcours, on pouvait voir des serpents ou d'autres animaux en papiers et peluches. Chapeau ! Pas de boue pour cette édition, mais du soleil pour accompagner les nombreux musiciens sur les ravitaillements, super ambiance !

De nombreux XTTR étaient inscrits sur les différentes courss : Mathieu et Christophe sur le 52km Solo, Aline et Steve en relais sur le 52km, Magali, Cécile, Maddy et Valentin sur le 25km. Enfin Nicolas Mayet sur le 11km.

 Valentin 25km : Pas d'objectifs en temps, si ce n'est de terminer et se faire plaisir. Une petite douleur à la mi course me pousse à ralentir, ce n'est pas grave je profite quand même d'un super parcours dans une ambiance de début de printemps.

 

piqueurs_4Aline et Steve=> 52km relais. C’est Aline qui s’aligne sur le départ, la première partie étant moins technique et comportant moins de déniv cela colle mieux à sa forme du moment … elle mise tout sur la fraîcheur car très peu de sortie au compteur. Après un départ très (trop) prudent mission réussie, 27km de plaisir. Comme d’hab elle s’est sous-estimée et arrive fraîche et dispo pour la garde alternée: changement du dossard contre Ambroise et la fusée et mise sur orBite. 45 minutes de retard sur les 1er mixte. Steve a de super jambes et saute d’arbre en arbre, rebondit sur les rochers, marche sur l’eau. 2h25 pour les 25km, second mixte à 4 minutes de la win. Content du niveau du duo, d’avoir vu les potes du club et de l’ambiance festive de la journée sous un soleil radieux. Pas de boue = pas de boue … Steve est ravi

 

 

piqueurs_1Magali 25 km: inscription dans la semaine pour débuter la saison trail par du court intense. Je savais que ça allait être dur musculairement après 2 mois de ski de fond intensif et seulement 2 semaines de CAP. Le parcours est toujours aussi joli, varié, exigeant de par les nombreux «coups de cul» suivis de relances assassines. Le départ est rapide et je suis 3eme féminine au 5eme km, place que je ne lâcherai pas jusqu’à l’arrivée malgré qq débuts de crampes sur les 10 derniers kms qui m’ont demandé de ralentir et gérer. La prépa mentale débutée en décembre porte ses fruits (merci Jérôme!). -8 minutes par rapport l’édition 2017. Toujours un immense plaisir à venir à Saint Jean des Ollières, truffé de Cantalous cette année… Prochaine étape: la Pastou 53 km avec la soirée bien sûr!!!

 

 piqueurs_2Cécile & Maddy 25km : Maddy part avec ses coéquipières d’athlé, et font la jonctions avec Cécile sur le pierrier du Coudeloup ; objectif de Cécile : une sortie longue en prépa de l’UTPMA, objectif de Maddy : finir son 1er 25km après 8 semaines de préparation. La technicité du parcours mettra en difficulté Maddy qui voit apparaître des prémices de crampes dès le 14ème km, aux mollets d’abord, puis dans les orteils, les cuisses, les genous. Il semble que la cheville qui a un peu plié la semaine précédente se réveille elle aussi, heureusement on peut s’en mettre plein les yeux et les copines sont là ! ça a du bon de courir avec sa magnétiseuse !!! L’objectif est rempli en 3h51 !

 

Mathieu 52 km : Le top départ est donné à 7h04 sous un magnifique soleil qui rechauffe déjà les corps à cette heure pourtant matinale. Nous partons en duo avec Christophe, car on est toujours plus costauds à 2 que tout seul. Le premier kilo sonne à la montre : 4:25. Le chrono sera pas mal si on arrive à tenir ce rythme... Lors de la descente du 1er pierrier, je me fais les 2 chevilles. Tant que c'est chaud, ça passe... Bien lancé sur notre rythme, on passe devant piqueurs_3le premier ravito sans s'arrêter. Au 15e km, je commence à marcher dans certaines montées. C'est à ce moment là que je vois Christophe sans aller au loin. Je ne l'ai plus jamais revu. 2e ravito, je m'arrête enfin et essaye de reprendre des forces après ce gros premier tiers du parcours. La première féminine me rattrape. Je repars sans me presser, car la route est encore longue. Les descentes très pentues me génèrent des ampoules sous les 2 pieds alors qu'on est pas encore à mi-parcours. Je croise Steve au relais du 27e km qui m'annonce un retard de 10 min sur Christophe. Il était loin le début de course où on courait tout les 2 main dans la main à une allure de croisière... Je pensais avoir fait une bonne partie du parcours, mais la 2e partie fut encore plus difficile et technique, à la fois en montée et en descente. Après avoir vu passer la 2e féminine, j'ai essayé de m'accrocher à la 3e qui avait le don de réveiller les hommes qui pensaient pouvoir marcher tranquillement dans les montées. Je finis par la doubler en haut du dernier pierrier, et j'essaie de finir tant bien que mal la dernière petite butte qui nous amène à l'arrivée. 6h54 de course. Je ne peux plus marcher. C'était top !

 

 

Christophe sur le 52km : je me suis inscrit sur cette course dans le cadre de ma préparation pour l UTPMA car je savais que c était un Trail exigent et ça faisait un bon lancement sur le long. Me voilà avec Matthieu sur la ligne de départ avec un bon niveau de pré fatigue (lundi 12km footing / Mercredi fractionné 12km/ jeudi soccer avec le boulot / samedi 30km de vélo pour faire partir les courbatures du soccer....Début de course en duo avec Matthieu et un peu difficile de se mettre en route , je cours avec pas mal de prudence en descente pour pas trop me casser les jambes . Bonne sensation après le premier ravito je m aperçoit que Matthieu n a pas suivi et je profite de ce bon passage. Gros coût fatigue avant d arriver au deuxième ravito, je commençais à faire une hypo... je vois Steve et la deuxième féminine me passer calé sur le régulateur. Après un bon ravito et les batteries rechargées j ai pu repartir avec une foulée correct sur les parties roulantes jusqu’à l arrivé. Très content d avoir pu finir ce beau challenge pas trop cassé avec une super météo ! C était top ! Prochaine étape le 53km de la Pastourelle et le 105km de l UTPMA !

 

Actu Valentin E